"Remedios Varo nous a laissé une oeuvre peu abondante, mais baignée d'une rare poésie. Remedios a édifié un monde de symétries, d'analogies et de transparences; il en jaillit une fontaine de musique secrète que nous entendons avec les yeux."
Octavio Paz, Le Signe et le Grimoire, Gallimard, 1993, p. 130.


Tags: Remedios Varo (1908-1963) - Lourdes Andrade: Remedios Varo, las metamorfosis - Andrade Lourdes :  Octavio Paz, étoile errante du surréalisme» -